Michel SAUVADE / Viviane BAFOIL – cantonales 2011 AMBERT-VERITE-ACTION

Archive for the ‘3 – le conseiller général et les élus.’ Category

Un conseiller général…

Posted by Michel SAUVADE sur 18 mars 2011


Pour favoriser l’action de tous ceux qui, bénévoles et professionnels, soutiennent les plus fragiles d’entre-nous.

Pour garantir à nos enfants, dans les collèges, les conditions d’une excellente formation.

Pour que nous puissions toute l’année circuler au mieux aussi bien vers Thiers ou Clermont que vers le Puy ou Saint-Etienne.

Pour développer les richesses de notre territoire avec ceux qui les produisent,

Pour soutenir notre vie associative si riche,

Pour soutenir les services du Conseil général, pompiers, services sociaux, personnels TOS du collège, division Routière Départementale,

Pour veillez à ce quie la réforme des collectivités donne toutes ses chances au bassin de vie d’Ambert…

Votez et faites voter Michel SAUVADE – viviane BAFOIL

Publicités

Posted in 1 - cantonales 2011, 2 - Les thèmes, 3 - le conseiller général et les élus., action sociale, agriculture, associations, économie, formation, l'emploi, L'hôpital d'Ambert, La culture, la filière bois, La réforme des collectivités, La santé, Le collège, Le développement local, Le logement, les entreprises, Les routes, RD 906, transports scolaires, voirie | Leave a Comment »

15 mars, Saint-Martin des Olmes : le tour de la question

Posted by Michel SAUVADE sur 15 mars 2011


En découvrant les 17 personnes participant à la réunion, j’étais sûr que nous ferions le tour de la question.

Effectivement, en deux heures nous avons balayé les principaux axes du projet que devra porter demain le futur conseiller général pour promouvoir le canton d’Ambert.

A nouveau des propositions fortes : le nécessaire accompagnement des entreprises dans l’embauche d’apprentis, la limite manifeste de l’accompagnement associatif par le biais de la DALD, le besoin d’une autre forme de soutien pour les musées et les « grosses » manifestations, et toujours la politique routière qui soulève toujours plus de perplexité et d’incompréhension. Beaucoup d’interrogations également sur la santé et l’hôpital.

Dans tous les cas, la réponse mise en avant par les uns et les autres es celle que nous mettons en oeuvre sur ce blog dans la rue et dans nos réunions : la mise en commun de l’information pour avancer ensemble, construire et non pas la dissimuler pour se donner l’illusion du pouvoir.

 

Merci à Daniel, à Ivan et à tous. Nous l’avions senti hier soir à Champétières, cela se confirme aujourd’hui : le canton est en marche.

Posted in 3 - le conseiller général et les élus., associations, formation, l'emploi, L'hôpital d'Ambert, La réforme des collectivités, La santé, les entreprises, Les routes, RD 906 | Leave a Comment »

élu « blasé » ou pas, telle est la question…

Posted by Michel SAUVADE sur 13 mars 2011


.. posée à juste titre par Claire Magaud sur son blog : est-il souhaitable  pour un conseiller général d’être par ailleurs élu communal ? Cette question est légitime et nous devons tous nous la poser, c’est pourquoi je lance le débat en donnant mon opinion :

Etre élu local, et particulièrement maire recoupe souvent l’action du conseiller général, que l’on côtoie d’ailleurs régulièrement dans les mêmes réunions. Les échanges avec les élus du canton dans le cadre des réunions de campagne – comme tout le reste de l’année depuis 15 ans –  montrent d’ailleurs à la fois que les élus locaux sont loin d’être blasés et qu’ils attendent du conseiller général qu’il soit  « sur la même longueur d’ondes » qu’eux, non pas pour « faire passer leur dossier » avant celui du voisin, mais pour être à leur côté, leur donner le maximum d’informations pour qu’ils puissent anticiper sur les  évolutions du Conseil général, notamment pour les aides indispensables.

Si je voulais faire du mauvais esprit j’ajouterais que le « parrain » de Claire Magaud, Yves Fournet-Fayard (je ne sais pas pourquoi, mais j’aime bien le mot « parrain » associé au nom du conseiller général-maire de Vertolaye) est lui-même l’un de ces élus maire, président de communauté de communes, conseiller général et ex-vice-président de ce même Conseil général… mais bon, c’est un peu facile d’attaquer un élu qui s’investit autant pour le canton d’Ambert.

Aussi, j’en resterai là, et je souhaite vraiment que vous soyez nombreux à donner votre avis sur cette question :

selon vous, votre conseiller général peut-il ou doit-il être en même temps maire ou élu d’une commune du canton ?

500 visiteurs le 14 mars sur ce site dont 153 pour ce seul article ! Merci pour les commentaires qui ont su rester mesurés à mon sens, même si on sent l’enjeu autour de cette question. tout ceci prouve, comme à Champétières tout à l’heure que le débat est possible. Nous n’en attendons pas plus de ce blog. (Certains semblent surpris de me voir indiquer mes indemnités dans le débat, mais la transparence sur les fonds publics commence par soi-même)

Pour donner votre avis, il suffit de cliquer sur « laisser un commentaire » en bas  de cet article. Si vous souhaitez rester anonyme, pas de souci, c’est le nom que vous choisirez qui apparaîtra, comme par exemple monsieur « ledévoileur ».

A vos claviers, entrez dans la campagne !

Posted in 1 - cantonales 2011, 3 - le conseiller général et les élus., Ca c'est le Conseil général 63 ! | Tagué: , , , | 43 Comments »

11 mars, Job : changements d’échelles

Posted by Michel SAUVADE sur 11 mars 2011


3 habitants de Job présents pour 11 personnes au total. Une équipe de campagne motivée et active dans l’échange. La présence de Tony Rolhion, maire de la commune, de Christian Terrier impliqué tant dans la commune qu’à la communauté de communes et de Marcel Dumas-Mayon, homme de terrain et de tout-terrain laissait augurer d’une excellente réunion. Nous n’avons pas été déçus.

Après des échanges sur la rôle présent des élus, maires, présidents de communauté de communes et conseillers généraux, les perspectives intercommunales, et le maintien des services de l’Etat et des collectivités, nous avons abordé les compétences du Conseil général.

A travers les personnes âgées et le projet porté par la commune de Job : difficile se faire entendre face à des organismes dont les analyses sont très en deça des attentes et d’une vraie vision d’aménagement du territoire… Le sujet reviendra nécessairement sur la table tant l’enjeu est d’importance, Tony Rolhion et Christian le maîtrisent et savent le faire partager.

Au sujet des routes : chaque réunion apporte son lot de découvertes et de [mauvaises] surprises. On cherche toujours les 14,5 M d’euros engagés par Pierre-Joël

Bonté en 2002 pour le passage en 3 voies de la 906 déjà évoqué dans ce blog, ou le pilotage du déneigement…. Et pourtant Marcel est resté sur la réserve face à des sujets qu’il connait bien ; je l’ai dit dans une précédente réunion, les personnels du Conseil général ont interdiction de contacter le conseiller général du canton – sns commentaire….  – . Les « jeunes » de l’équipe de campagne ont évoqué les difficultés pour suivre des études post-bac en Livradois, en particulier en direction de la Loire.

Il a pu s’exprimer autour du rôle des associations dans l’animation du territoire. Occasion pour nous de saluer les bénévoles de la Rand’Auvergne (la prochaine, les 25 et 26 juin 2011 ! allez voir le site : http://www.mclivradois.com/) et d’évoquer un projet de « pôle de sports mécaniques en Livradois » : encore une fois le conseiller général peut et doit être celui qui met autour de la table les compétences, et dans ce domaine, elles sont nombreuses ici.

Les deux heures ont semblé bien rapides, et comme dans les réunions précédentes la prise de contact s’est poursuivie par des écdhanges de numéros de tlééphone pour travailler ensemble sur les projets en cours des uns et des autres.

Prendre en main notre Avenir, c’était le mot d’ordre à Job. Merci à tous.

Posted in 3 - le conseiller général et les élus., action sociale, associations, formation, l'emploi, La réforme des collectivités, La santé, Les routes, RD 906, transports scolaires, voirie | Tagué: , , , | 1 Comment »

10 mars, La Forie : Savoir écouter

Posted by Michel SAUVADE sur 10 mars 2011


Il y a un temps pour l’action et un temps pour l’écoute : la rencontre de ce jour à La Forie a réuni 8 membres de l’équipe de campagne, le Maire, Alain Chantelauze et un habitant de la commune.

Très intéressant pour moi, la plupart des interlocuteurs étaient à des degrés divers impliqués depuis longtemps dans l’intercommunalité ambertoise. L’occasion pour moi de découvrir « de l’intérieur » ce que je vois pour le moment de l’extérieur, avant que nos communautés ne fusionnent.

La répartition des compétences, la pertinence des territoires ont été abordées avec le seul but de déterminer ce qui permet le meilleur développement économique. La question du multiple rural, essentiel pour cette commune est révélatrice des interrogations de nos territoires pour maintenir les fondements d’une vie collective locale. Quel rôle pour les collectivités, quel engagement des acteurs économiques ? Autant de questions que nous aurons à intégrer dans une vraie politique d’aménagement du territoire…

Pour développer les richesses de notre territoire avec les acteurs qui les produisent… nous seront là !

Posted in 1 - cantonales 2011, 3 - le conseiller général et les élus., économie, l'emploi, La réforme des collectivités, les entreprises | Leave a Comment »

8 mars : Valcivières, un conseiller général présent avec les élus.

Posted by Michel SAUVADE sur 8 mars 2011


Une douzaine de personnes présentes à Valcivières, dont 5 élus et l’équipe de campagne. encore une fois, il était difficile de prévoir comment la réunion se déroulerait : comme à Saint Ferréol, l’énergie du maire a conduit directement au coeur des préoccupation de la commune.

La voirie communale est un enjeu majeur, tout autant que l’accès préservé à la commune. Il a fallu 3 interventions au Conseil général pour garantir ce dernier ! Occasion pour nous de rappeler que de plus en plus, le « pilotage à distance », depuis Clermont des interventions de déneigement soulève interrogations et scepticisme : le « cirque du jour de Noël » est là si besoin pour le souligner. La décision doit demeurer au plus près !

Le soutien du Conseil général est clairement indispensable, mais en tenant compte du contexte local : que de démarches pour faire reconnaître qu’un tracteur de 70 cv est suffisant pour les routes de la commune, alors que les subventions en imposent a priori un de 100 cv au moins… Si la raison a fini par l’emporter, que d’énergie et de temps dépensés…

Derrière tout cela, c’est le rôle du conseiller général et le fonctionnement du Conseil général par rapport aux élus locaux qui ont été mis en avant. Nous n’avons pas attendu d’être élus (je dis nous, car être conseiller général c’est un travail d’équipe sur le terrain, en relation avec les élus) pour proposer des solutions : la commune doit aménager une salle de bibliothèque, Marsac l’a fait l’année dernière, c’est donc Guy Nouvel qui fournira à Valcivières les documents réalisés à cette occasion. Le conseiller général, celui qui fait circuler l’information entre les communes et fait gagner du temps !

Finalement, en sortant de cette réunion on en vient à rêver qu’être conseiller général, avec une telle proximité, cela en devient « presque » simple. Merci Dédé et les élus de Valcivières, vous nous avez permis de mettre en lumière cet aspect important de la fonction de conseiller général. Et tant pis si n’avons pas pu parler d’économie ou de santé ; promis, après l’élection nous reviendrons vers vous.

Posted in 1 - cantonales 2011, 3 - le conseiller général et les élus., Ca c'est le Conseil général 63 !, Les routes | Leave a Comment »